Bullet

L’inauguration du CSDH - rétrospective

Communiqué de presse du 6 mai 2011

La Présidente de la confédération, Mme Micheline Calmy-Rey, est aujourd’hui l’hôte d’honneur de la cérémonie d’inauguration du Centre Suisse de Compétence pour les Droits Humains (CSDH) à Berne. En tant que centre de service, le CSDH offre son soutien et des conseils professionnels aux acteurs chargés de la mise en œuvre des obligations internationales de la Suisse en matière de droits humains : les autorités publiques – à tous les niveaux – la  société civile et dans l’économie. Avec la création du CSDH, la Suisse fait un pas important en vue de renforcer son rôle modèle dans le domaine de droits humains.

Le CSDH est un réseau constitué par les Universités de Berne, Fribourg, Neuchâtel et Zurich ainsi que par l’Institut Universitaire Kurt Bösch, le Centre pour la formation en droits humains de la Haute Ecole pédagogique de Suisse Centrale à Lucerne et l’association humanrights.ch / MERS. Les travaux du CSDH sont coordonnés à l’Université de Berne sous la direction du Prof. Walter Kälin.

Le CSDH dispose, en particulier, des compétences professionnelles dans six domaines thématiques : migration, justice et police, politique genre, politique de l’enfance et de la jeunesse, questions institutionnelles et droits humains et économie.

Le CSDH offrira ses services sur la base de mandats des autorités publiques, de la société civile et des milieux économiques. Ses services prendront la forme d’études, de conférences, d’échanges d’informations, de formations et de sensibilisations. Le CSDH ne s’occupera pas du traitement de cas individuels concrets.

Le CSDH est un projet pilote lancé par le Conseil fédéral et soutenu par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et du Département fédéral de justice et police (DFJP). Ses travaux seront accompagnés par en Conseil Consultatif sous la présidence du conseiller aux Etats, Monsieur Eugen David. La Confédération mets à disposition du CSDH une contribution de base pour la durée de cette phase pilote. Les partenaires universitaires contribuent financièrement à titre individuel. Des fonds supplémentaires sont prévus par le biais des mandats qui seront attribués au Centre.

Le CSDH sera évalué après quatre ans de fonctionnement. Sur la base de cette évaluation le Conseil Fédéral décidera de l’opportunité de fonder une institution des droits humains nationale indépendante selon les standards internationaux. De telles institutions existent déjà dans la plupart des états européens.