Domaine thématique Migration

Colloque interdisciplinaire

Révolution 4.0 et droits fondamentaux au travail – Un nouveau défi pour le droit social et le droit du travail ?

Mercredi 7 – vendredi 9 février 2018
Université de Neuchâtel, Aula des Jeunes-Rives, Espace Louis-Agassiz 2, Neuchâtel

Airbnb, Mobility, Uber, l’économie de partage, le Big data, la réalité virtuelle, le cloud computing, l’internet des objets ou encore les usines intelligentes sont autant de concepts apparus dans le contexte de ce que l’on nomme la révolution 4.0 ou la quatrième révolution industrielle, soit la révolution numérique. Celle-ci est appelée à bouleverser la société tout entière. Elle aura sans doute de multiples répercussions sur l’organisation du travail et la vie sociale, et par conséquent sur le droit. La numérisation ne va pas uniquement chambouler les modes de production et de consommation, mais également le rapport à l’éducation, à l’emploi, à la santé ou à la vie privée. Les questions de la durée du travail, notamment du début et de la fin de la journée de travail, mais aussi celles du mode de rémunération entre fournisseur et bénéficiaire d’une prestation de travail se poseront en termes nouveaux.

Ce sont surtout les perspectives sur l’emploi et le monde du travail – sur la figure du travail salarié et le tissu social qui l’entoure, la santé publique et la sécurité sociale, notamment – qui seront au cœur de ce colloque. Certaines prévisions semblent indiquer que la quatrième révolution industrielle pourrait entraîner la disparition de très nombreux emplois ou, pour tourner les choses autrement, positivement, que deux tiers des enfants qui entrent aujourd’hui à l’école vont exercer un métier qui à l’heure actuelle n’existe pas encore. Alors que le travail, notamment salarié, était et est au cœur de la première révolution industrielle et du droit social que celle-ci a progressivement engendré au cours du 19e siècle et qui est devenu un élément caractéristique et fondamental de l’État providence du 20e siècle, la potentielle disparition du travail interpelle et questionne de front, à maints égards, les fondements même de nos sociétés.

Co-organisé par le Centre d’étude des relations de travail (CERT) de l’Université de Neuchâtel et le Centre suisse de compétence pour les droits humains (CSDH), ce colloque constitue la manifestation d’ouverture d’un des axes de recherche principaux que s’est donnés le CSDH pour la période 2018-2019, à savoir l’axe de recherche « Rights at Work ». Le but du colloque est de réunir, dans ce double contexte, des spécialistes de diverses disciplines – et de plusieurs pays – autour de la problématique de la révolution numérique, pour s’interroger sur ses effets sur le droit social en général et le droit du travail en particulier. Destiné à un large public, le colloque est conçu pour laisser une place importante à la discussion avec celui-ci.

Langue : Toutes les interventions prévues au programme auront lieu en français, il n’y aura pas de traduction simultanée.
Lieu : Université de Neuchâtel, Aula des Jeunes-Rives, Espace Louis-Agassiz 2, Neuchâtel
Finance : CHF 80 .- pour un des deux jours, 140.- pour les deux (ouverture du mercredi 7 février : gratuit)
Inscription : L’inscription est obligatoire. Le nombre de places est limité. Inscriptions via le formulaire d'inscription en ligne. Délai d'inscription jusqu'au 26 janvier 2018.

14.12.2017